1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

Le MB6 Street-Art à Essaouira, l'art urbain en invité d'honneur

Le 2016-03-07 10:47:30

Fresque sur la place Moulay Hassan d'Essaouira par RUN La Biennale de Marrakech est annoncée. 2016 est une année exceptionnelle qui consacre le street-art comme émergence incontournable de l'art contemporain avec le « MB6 Street-Art ». Nouveau concept, nouveau lieu : Essaouira met à l'honneur 2 artistes urbains incontournables.

 

 

 

 

 

Evénement : Le MB6 Street-Art investit les murs de la ville du 18 au 21 mars 2016

Essaouira est une ville au carrefour des civilisations, des rencontres et du melting-pot. Depuis son origine, elle n'a cessé de s'inscrire dans un mouvement d'adaptation. Adaptation aux cultures qui la traversent, adaptation aux éléments naturels qui la caractérisent, adaptation au temps qui passe.

Loin de s'arrêter dans sa course, la petite ville côtière continue son avancée. Son fer de lance : la culture. Festivals, expositions, conférences, universités conviviales, café-concerts, artistes de rue … Autant d'événements qui l'inscrivent dans cette mouvance culturelle et qui la rendent incontournable sur la scène artistique actuelle.

C'est donc tout naturellement que Vanessa Branson, la présidente et fondatrice de la Biennale de Marrakech, sélectionne Essaouira pour accueillir le « MB6 Street-Art », sorte de programme parallèle qui met en avant cet art très contemporain.

Car cette année la biennale grandit. Déjà connue internationalement pour ses expositions d'art contemporain mises en scène dans les plus beaux sites patrimoniaux de Marrakech, cette édition offre pour la première fois une large place au street-art avec le « MB6 Street-Art ». Un concept hyper actuel qui invite 10 artistes internationaux spécialisés en street-art, dont une majorité de femmes, à s'approprier les murs de Marrakech et d'Essaouira pour y faire vivre leur art.

L'objectif, cette année plus que toute autre année, est d'inviter l'art dans les lieux publics. Créer un lien entre habitants et œuvres artistiques, faire apparaître l'art comme un moyen de partage et non une connaissance réservée à une certaine élite, faire vivre l'art aux personnes qui constituent la ville.

L'art comme moyen de partage entre les peuples, un thème prédestiné à Essaouira.

Le week-end du 17 au 20 mars 2016, l'art contemporain s'invite en ville pour 3 jours d'expositions inratables.

Principalement réunis au sein de l'Institut Français d'Essaouira, les événements artistiques devraient fuser un peu partout en ville dans les semaines à venir.

Pour commencer, et vous l'aurez tous appréciée à sa juste valeur, une immense fresque est apparue sur la place Moulay Hassan.

L'artiste internationalement connu, Giacomo Bufarini, dit « RUN », connu pour ses fresques monumentales sur les murs de Londres, Rome ou encore Shenzhen, a conquis l'équipe dirigeante du « MB6 Street-Art » avec son projet. Aboutie le 3 février 2016, sa fresque représente deux personnages séparés par une rivière, mais communiquant au-delà de cette frontière aquatique. Les personnages sont dénués de tout genre et de toute race, représentant uniquement l'Humanité.

Une métaphore du message que la biennale souhaite passer. Cette œuvre monumentale, visible depuis les airs, est un missive positive envoyée à tous. L'idée que l'unité et le dialogue entre les peuples est possible. Quel meilleur endroit qu'Essaouira pour un tel souhait ?

Charmé par la chaleur de la ville et l'accueil de ses habitants, Giacomo Bufarini RUN, fait évoluer le dessin primaire de sa fresque pour y intégrer un élément imprévu. Séduit par sa rencontre fortuite avec des musiciens de la place, il intègre un "minuscule" guembri à l'un des personnages, qui joue alors pour son interlocuteur. Cet instrument devient un pont entre les personnages. De quoi renforcer l'idée que l'art, par le biais de la musique comme de la peinture, est créateur de liens entre les Hommes.

Dans la même perspective, l'Institut Français d'Essaouira nous offre de nouveau un programme artistique de grande qualité. Interlocuteur privilégié de nos sorties culturelles, les projets à venir dans le cadre de la Biennale devraient nous plaire.

Une artiste est mise en avant, et pas des moindres : Dag Insky, artiste visuelle spécialisée dans le design graphique.

Bohémienne de l'art, cette artiste touche-à-tout est incontournable sur la scène street-art. Déjà connue des quartiers de Casa pour ses projets monumentaux, elle laisse s'exprimer sa créativité à travers des lignes et des courbes qui reflètent ses rencontres et ses expériences.

Elle prendra résidence à Essaouira pour deux projets avec l'Institut Français :

- Les 22 et 23 février, Dag Insky investira le toit-terrasse de l'Institut. 2 jours de travail pour nous offrir une fresque murale monumentale qu'il nous tarde de découvrir.

- Le week-end du 18 au 21 mars, un workshop entre l'artiste et les étudiants de la section « arts appliqués » du lycée Mohamed V prendra place à l'Institut. Un week-end où les artistes en herbe, accompagnés de Dag Insky, créeront une deuxième fresque murale en réponse à la première.

La section « arts appliqués » d'Essaouira profite largement de l'extension de la Biennale à Essaouira. Une initiative dont l'équipe coordinatrice du « MB6 Street-Art » se réjouit au regard de l'investissement de ces élèves. Après avoir assisté Giacomo Bufarini dans la création de sa fresque sur la place Moulay Hassan, ils côtoieront Dag Insky dans l'élaboration d'un travail qui fera date. Parions que cette expérience aura une influence certaine sur leur motivation et leur avenir !

Et comme toujours, Dar Souiri est dans la boucle :

  • L'artiste marocain Kalamour, déjà célèbre pour avoir réinvesti les immenses murs blancs d'immeubles rbati, prendra d'assaut la terrasse de Dar Souiri pour l'habiller de sa création.  L'espace ainsi investi deviendra un nouveau lieu d'exposition pour Essaouira.
  • Le samedi 19 mars 2016, un concert jazz sera donné sous la majestueuse voûte du patio central. Une date à ne pas rater !

Pour Vestalia Chilton, la programmatrice du « MB6 Street-Art » et l'artiste Giacomo Bufarini, l'avis est unanime : Charmés par Essaouira et l'accueil de ses habitants, ils sont happés par l'ambiance si particulière à notre ville côtière.

Gageons qu'on les retrouvera bientôt. C'est tout ce que nous souhaitons pour le Street-Art et pour Essaouira : devenir une plateforme incontournable pour les artistes du monde entier. Essaouira serait alors à la hauteur de ses ambitions.


Lisbeth, pour Vivre Essaouira, le 4 février 2016


Informations :

MB6 Street-Art

Biennale de Marrakech

Institut Français d'Essaouira
Tel : +212 524 476 197

Dar Souiri
Tel : +212 524 475 268


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News