1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
mercredi 22 novembre 2017
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

55ème anniversaire de l’indépendance du Maroc le 18 novembre 2010

Le 2013-12-12 18:03:23

Indépendance du Maroc Histoire Essaouira : le Maroc, ce pays qui a fait part d’une grande détermination et une forte volonté, célèbre le 18 novembre 2010, le 55éme anniversaire de son indépendance. Plus d’un demi-siècle s’est écoulé après la libération du colonialisme français, mais la joie qu’éprouve le peuple est toujours la même.

 

 

 

 

Histoire Essaouira : 18 novembre, Fête de l'Indépendance.

Elle ne commémore pas la fin du Protectorat de la France sur le Maroc en 1956, mais le retour d'exil, triomphal, du sultan Mohammed V en 1955 après sa destitution par Paris et son séjour forcé à Madagascar.

Moins popularisée que la Fête du trône qui a lieu le 30 Juillet, cette date n’en reste pas moins le symbole de la résistance du peuple Marocain à la mise sous tutelle de nations Européennes dans un passé récent, 20 ° siècle. Pas de cours d’histoire donc dans ces quelques lignes, mais un simple survol, destiné aux curieux, des rebondissements historiques qui font le Maroc d’aujourd’hui.

Sans nous attarder sur l’Antiquité et sur l’énigme de l’Atlantide qui prend naissance dans l’Atlas Marocain, l’évocation rapide des 5 dynasties précédant celle que nous célébrons aujourd’hui, est la suivante :

Les Idrissides (686-917), Les Almoravides qui fondent Marrakech en 1062 et la perdent en 1147 au profit des Almohades vite remplacés par les Mérinides (1269) dont l’empire est menacé, dès le XV° siècle par les Portugais, et les Espagnols poursuivant leur reconquête loin de leurs terres. Ce sont les Saadiens, issus du Sahara, qui freineront la pénétration Européenne dès 1523  jusqu’à l’avènement des chérifs Alaouites également venus du Sud au VXII°.

Le plus célèbre des sultans du Maroc, Moulay Ismail, donnera un nouvel éclat à la civilisation marocaine. Ses descendants, ne cesseront de se battre contre l’emprise des puissances extérieures que compliquent sans cesse l’insoumission des tribus montagnardes, les sècheresses et les famines qui s’ensuivent. Malgré le redressement opéré par Sidi Mohamed Ben Abdellah, fondateur d’Essaouira et grand négociateur de traités de commerce avec  les différentes nations, le pays s’enfonce alors dans une longue période de récession.

Face au dynamisme de l’Europe industrielle du XIX°, le Maroc ne peut rester passif, mais une succession d’accords met le pays en difficulté dans la rivalité entre trois grandes puissances économiques Grande Bretagne, Espagne et France. Dès le début du XX°, en 1906, malgré l’opposition de l’Allemagne cherchant une faille à l’entente franco-anglaise, le Maroc est placé sous une sorte de protectorat de puissances, concrétisé par la prépondérance de la France en 1912. Jusqu’en 1925 la forte personnalité du Maréchal Lyautey va dominer la réorganisation du pays sous couvert d’allégeance au Sultan Youssef (Mohamed V). Ce dernier refuse, au nom de l’indépendance et de l’unité du pays, d’appliquer au Maroc le statut des juifs promulgué à Vichy.

Après la Seconde guerre mondiale, rien n’allait empêcher les mouvements économiques et sociaux venus des différentes couches rurales puis urbaines, avant que n’entrent en scène les masses ouvrières. Le système colonial bat de l’aile, les Américains encouragent le nationalisme, Mohamed V proclame son « manifeste pour  l’indépendance », fait  la « guerre du sceau » (refus de signer les décrets), est destitué, puis exilé, évitant d’entraîner son pays dans la guerre fratricide menée par les nouveaux partis politiques.

Après les revers d’Indochine et d’Algérie, le gouvernement Français est contraint à s’orienter vers une solution politique de la crise Marocaine. La déclaration de « La Celle-Saint-Cloud » pour l’accession du Maroc à l’indépendance totale est faite le 6 Novembre 1955. Après 27 mois d’exil, le retour de Mohamed V dans son pays est célébré comme une véritable libération, bien que le traité définitif soit daté de Mars 1956.

 

Le 26/10/10 par Solange Barault Clips Mag

 

 

 


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News