1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

Quartier Essaouira la rencontre

Le 2015-12-04 12:55:15

ville bleue carole Il y a quelques semaines, on vous parlait de l’exposition qui allait bientôt être installée à l’Institut Français de la ville d’Essaouira… Mais siiiiiiiii, vous savez « Quartier Essaouira – la Ville Bleue ». Aujourd’hui, on rencontre les deux artistes.

 

 

 

 

 

Focus : Carole Sionnet et PieR Gajewski 

Pour petit rappel et pour les retardataires : Carole Sionnet et PieR Gajewski étaient en résidence à Essaouira en septembre 2015 afin de préparer l’exposition « Quartier Essaouira - La Ville Bleue », ouverte au public dès le 14 décembre 2015. Cette expo présente des diptyques composés d’un dessin et d’une photo et assemblés après différents séjours à l’étranger.

Vivre - Essaouira : Bonjour, est-ce que vous pouvez vous présenter et nous parler de votre parcours artistique?

Carole : Je m’appelle Carole, je suis photographe et réalisatrice. C’est à 16 ans que je découvre la photographie. Alors que je suis en faculté de philosophie, j’étudie la langue des signes. Ma première expo de photo a lieu en 2000 à Londres. Je présente des clichés sur les sourds et les langues des signes. Je réalise mon premier court-métrage en 2000 également.

PieR : Moi, c’est PieR, je suis dessinateur. Je suis diplômé de l’école des Beaux Arts d’Angoulême avec une spécialisation dans la BD.

Vivre - Essaouira : Vous pensez quoi du fait que le projet s’appelle « La Ville Bleue » et qu’Essaouira soit surnommée la ville bleue du Maroc ?

PieR : Ça matche ! Et je dirais que c’est amusant car on peut faire un parallèle évident avec La Rochelle que l’on surnomme la ville blanche.

Carole : On voulait absolument intégrer Essaouira au projet de « La Ville Bleue ».

Vivre- Essaouira : Vous travaillez tous les deux sur « La Ville Bleue » : quel est le point de départ de ce projet ? Aura-t-il une fin ?

Carole : Nous nous sommes rencontrés avec PieR en 2005 à Angoulême et on a décidé de se suivre lors de différents festivals internationaux pour présenter ce que l’on fait. C’est pendant ces séjours qu’une complémentarité se développe entre nos travaux : lui dessine et moi, je prends des photos. En 2008, le projet « La Ville Bleue » a vu le jour.

PieR : Et on ne veut surtout pas qu’il y ait une fin !

Vivre –Essaouira : Avez-vous un quartier préféré dans votre « Ville Bleue » ? Est ce qu’il y en a un sur lequel vous avez plus aimé travailler ?

Carole : Non, c’est « La Ville Bleue » qu’on préfère ! Chaque endroit est singulier et porteur de nouvelles découvertes.

Vivre –Essaouira : Vous attendiez quoi du « Quartier Essaouira » ? Quelle est sa particularité ? Est-il différent des autres ?

PieR : Essaouira représente notre première destination au Maghreb. Nous étions très curieux de la culture Marocaine. Nous étions intéressés par les différences architecturales et les rencontres. Et ça c’est confirmé. Le Quartier Essaouira nous a semblé en certains points aussi différent que peut l’être le Quartier Japon et donc riche de découvertes.

Vivre –Essaouira : Comment avez-vous procédé pour votre travail ?

Carole : Nous avons déambulé des nombreuses heures et quotidiennement dans Essaouira. Dans la médina mais pas seulement, dans tous les quartiers à la recherche de rencontres et d’images.

Vivre – Essaouira : Quelles sont les étapes qui ont suivi le travail sur le terrain ?

Ensemble : Scanner, trier, échanger nos travaux, monter les diptyques, tirer les œuvres, les encadrer, envoyer l’exposition…

Vivre – Essaouira : Pour l’expo à Essaouira mi-décembre, il ne sera présenté que le quartier Essaouira ?

Carole : Les visiteurs pourront découvrir 17 diptyques sur Essaouira et 10 sur La Rochelle. Ils visiteront aussi des quartiers comme N-Y. En tout, il y aura 40 diptyques et le plan géant.

Vivre –Essaouira : Quels sont vos projets pour la suite ?

Ensemble : Prolonger "La Ville Bleue" à la découverte de nouveaux quartiers.

Vivre – Essaouira : Pour terminer, est-ce que vous auriez une petite anecdote sur votre temps passé à Essaouira pendant votre résidence de septembre 2015 à nous raconter ?

Carole : Lors d’une visite du centre artisanal d’Essaouira, j’ai rencontré une jeune femme sourde. Nous avons alors commencé à discuter en langue des signes. Elle m’a parlé d’elle, d’Essaouira et moi de La Ville Bleue. C’était une rencontre très chaleureuse.

PieR : Dans l’une des rues principales de la médina, je voulais dessiner un commerce. Je cherche une place et m’installe. Arrive alors un vendeur de menthe qui me pousse un peu, monte son parasol et s’installe à l’endroit où j’étais. Que faire ? Je sais que c’est son emplacement mais je me retrouve en plein soleil et désir finir mon dessin. Une fois prêt, le vendeur m’invite à ses côtés. Me voilà donc à l’ombre, accompagné d’une odeur de menthe : c’était l’endroit idéal pour dessiner !

 

L’exposition « Quartier Essaouira – la Ville Bleue » commence le 14 décembre et sera accessible au public jusqu’au 28 janvier 2016 !

Informations et Renseignements
Institut Français Essaouira
Derb Laâlouj – 9 rue Mohammed Diouri – 44000 ESSAOUIRA Médina
Tél : +212 (0)5 24 47 61 97 / 62 14 – Fax : +212 (0)5 24 47 25 93

La Ville Bleue, le site 

le Facebook 

 

Bouche Dorée, pour Vivre Essaouira, le 3 décembre 2015

avec Carole Sionnet et PieR Gajewski


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News