1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

La « Caravane Solidaire » s’arrête à Essaouira

Le 2015-09-07 13:55:05

caravane essaouira ete Aujourd’hui, en exclusivité, Vivre Essaouira rencontre Thomas, jeune étudiant qui a participé avec 9 autres français au projet d’échange « La Caravane Solidaire », avec 10 jeunes Marocains d’Essaouira en août 2015. Rencontre et découverte du projet !

 

 

 

 

 

Focus à Essaouira : « La mise en images des valeurs citoyennes de la jeunesse franco-marocaine »

Vivre Essaouira : Bonjour Thomas. Est-ce que tu peux nous présenter le projet ? Nous dire qui sont les jeunes qui ont composé le groupe et nous parler de leur profil.

Thomas : Nous devions tous être motivés bien sûr car l'objectif de cette rencontre, qui s’est étalée sur 2 semaines, était de confronter les points de vue de chacun sur des thématiques universelles  variées comme l'égalité hommes/femmes, l'économie sociale, l'environnement et la solidarité. La « Caravane Solidaire » voulait valoriser les cultures et connecter les individus entre eux pour apprendre à mieux vivre ensemble. Nous devions tous avoir entre 18 et 24 ans car le projet était soutenu par Erasmus +, programme du l’Union Européenne au profit des initiatives jeunes et par la Région Poitou-Charente.

Nous étions tous issus de milieux différents. Du côté français, Célia était journaliste, Quentin va entrer en école d’ingé alors que Damien vient de finir un Service Civique et moi, j’entre en première année de droit. Chez les Marocains, Bouchra est à l’école supérieur de technologie d’Essaouira, Siham fait des études en management touristique et Achraf est en BTS. On s’est tous très bien entendu !

VE : Tu trouves que le projet a bien fonctionné ?

Thomas : Oui ! La dimension interculturelle du projet m’a vraiment plu ! En fait, nous devions réaliser des courts métrages sur les thématiques dont je vous ai parlé, par groupe franco-marocain de 4. En plus de s’être amusé (entre quelques coups de gueule quand même), c’était un réel bonheur d’avoir partagé cette aventure humaine tous ensemble, d’avoir appris si vite à scénariser et à réaliser un court-métrage et d’avoir pu découvrir certaines spécificités de la culture marocaine.

VE : Est-ce que tu peux nous expliquer le déroulement du séjour ?

Thomas : Nous sommes arrivés le 14 août 2015 à Essaouira. Les premiers jours étaient dédiés à notre rencontre avec les jeunes Marocains et à effectuer nos « premiers pas » dans le monde du cinéma (comprendre ce qu’est la réalisation, apprendre comment on rédige un scénario…). Pour cela, nous étions accompagnés d’un réalisateur et d’un scénariste.

Le scénariste, Jérôme, a collaboré avec le dessinateur Sebastien Vassant pour une BD intitulée "Frères d'ombre". Il a reçu le Prix Charles Spaak, décerné par l'université Européenne de Bruxelles. Le réalisateur, Archibald, a déjà fait des courts-métrages avec des jeunes. Archibald a été initié aussi au métier d'assistant réalisateur sur quelques pubs par Pascal Chaumeil, réalisateur du célèbre film « L'Arnacoeur ».

Ensuite, au bout du 3ème jour, nous nous sommes séparés en quatre groupes afin de nous consacrer, la journée, à la création de notre court-métrage. Chaque groupe devait réaliser un film sur l’une des quatre problématiques. Dans mon groupe avec Achraf, Marek et Siham, on a travaillé sur le thème de la solidarité. Nous travaillions tous les jours depuis le centre socio-culturel de Dar Souiri, à Essaouira.

VE : A peine 10 jours pour réaliser un film ! C’est court, non ?

Thomas : Les journées débutaient vers 9h pour se terminer assez tard. Après la rédaction du script, le premier tournage a commencé le 15 août 2015, avec mon thème ! Puis, les autres ont suivi chaque jour. En général, il fallait 1 jour pour tout tourner. Le reste du séjour permettait de faire le montage des films et du dromadaire !

VE : Ah oui ! Vous avez fait un peu de tourisme durant le séjour à Essaouira ? Tu connaissais déjà la ville ?

Thomas : Je suis déjà venu 2 fois. J’aime beaucoup Essaouira, c’est pour cela aussi que je souhaitais participer au projet de la Caravane Solidaire. Certains ont testé le hammam alors que d’autres ont pu découvrir les joies de la balade à cheval sur la plage. Nous avions aussi nos dimanches de libre.

VE : Comment le séjour s’est-il terminé pour le groupe ?

Thomas : Le samedi 29 août 2015, c’était le grand jour ! Nos 4 courts métrages étaient présentés à Dar Souiri d’Essaouira ! La salle de projection était pleine à craquer et l’émotion était au rendez-vous. Le dernier jour a été douloureux : entre les dernières balades en médina, la préparation des valises et les aux revoir à nos amis marocains.

VE : Est-ce que l’on peut retrouver vos courts-métrages en ligne… au cas où nous avons loupé la projection à Essaouira ?

Thomas : Oui, on peut les trouver sur youtube, en tapant les noms de nos courts-métrages : « Stop aux déchets », « la chauffera de taxi », « Argan Solidaire » et « L'homme Sandwich ». Ou en cliquant ici !

VE : Et, est-ce que le projet de la Caravane Solidaire d’Essaouira s’arrête là ?

Thomas : On espère pouvoir être soutenu à nouveau par Erasmus + pour un nouveau projet qui serait dans la continuité de celui-ci, avec le même groupe de Marocains et de Français, mais en France cette fois-ci ! Inch’allah !

 

 

 

Fanny, pour Vivre Essaouira, le 7 septembre 2015

Article rédigé avec la collaboration de Thomas

et le soutien de toute la fine équipe de la « Caravane Solidaire » d’Essaouira

(projet soutenu par l'association Avenir en Héritage de La Rochelle)

Crédits photo : Avenir en Héritage


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News