1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

J’ai testé pour vous le hammam public à Essaouira

Le 2015-06-06 15:05:11

tous au hamma public J’ai longtemps apprécié les massages dans les hammams privés de la ville. Mais aujourd’hui, j’en ai assez de me retrouver en tête-à-tête avec la masseuse. J’ai donc décidé de me rendre au hammam traditionnel afin de pouvoir, si l’expérience me plaît, alterner entre les 2.

 

 

 

 

 

 

Il est difficile de trouver un hammam traditionnel lorsqu’on est étranger. Rien dans mon routard, rien sur internet… Au détour d’une conversation avec une amie marocaine, je lui demande donc conseil. Elle me propose le hammam Raounak dans le quartier éponyme de la nouvelle ville d’Essaouira.

Sous les recommandations de cette même copine, j’ai repéré dans le souk plein de produits qui semblent supers.

Check list :

  • Un savon noir (je vous recommande celui en boite, parfumé au coquelicot. Il existe différents parfums, le plus traditionnel étant celui à l’eucalyptus)
  • Un shampoing au henné si vous êtes brunes ou à la camomille pour les blondes
  • Du ghassoul, cette argile verte, pour faire un masque à vos cheveux
  • De l’eau de rose, à ajouter à la mixture pour vos cheveux
  • Un gant de gommage Kessa pour enlever les peaux mortes

Sur le chemin, je craque aussi pour une fouta blanche et rouge. Vous savez cette jolie serviette d’origine tunisienne spéciale hammam !

Ca y est, je suis prête ! Je décide de m’y rendre en fin de journée. Pâle comme je suis, après 30 minutes à chauffer, je ressortirais forcément rouge écrevisse… Mon kit hammam sous le bras, en plus de ma serviette de toilette (on ne sait jamais) et de ma bouteille d’eau, je prends le taxi direction le hammam Raounak.

 

Arrivée, le stress commence à monter…

 

L’entrée coûte 10dhs. C’est 30dhs si vous souhaitez le gommage et 50dhs pour un petit massage à l’huile d’argan. Tous les produits nécessaires à la toilette sont vendus sur place : savon, gant, huile, … J’opte pour une entrée simple. Mon expérience, je veux la vivre toute seule.

La salle pour se changer est grande et propre. Elle est joliment décorée avec des faïences marocaines bleues. Une fois en maillot (sans le haut, Mesdames, ca semble de coutume !), je paye mon casier (2dhs) et on me donne un grand seau et un plus petit.

Le hammam dispose de 3 salles, à des degrés de température différentes. Une masseuse m’explique que la plus chaude est recommandée pour ramollir la peau, la seconde pour se frotter et la moins chaude est conseillée pour préparer sa sortie.

Constatant que les femmes sont toutes assises sur des petits tabourets le long des murs, j’en repère un dans un coin et décide de m’y installer. Les femmes sont toutes barricadées derrière leurs murailles de seaux : au moins 5 par personnes. Moi, je n’en ai qu’un. Ma défaite est-elle assurée ?

Je les observe discrètement : je remarque que personne ne fait vraiment attention à l’autre. On m’avait dit que le hammam était le dernier salon de thé à la mode… Je trouve l’ambiance plutôt individualiste. C’est pas plus mal, personne ne doit se sentir complexée ! Je commence alors ma toilette. Comme j’ai déjà vécue cela en médina, je sais faire :

1-  Je remplis mes seaux (j’en ai trouvé un autre) d’eau plus ou moins chaude

2- Je me savonne et j’attends un peu

3- Je me rince (ca sert donc a çà le petit seau ?) et je peux commencer le gommage de la peau (aïe, j’ai du mal à atteindre mon dos…)

4- Je prépare le masque pour les cheveux : le ghassoul, un peu d’eau et quelques gouttes d’eau de rose, et je l’applique

5- On rince le tout 

Ca résonne dans toutes les salles : les gosses courent, les mères papotent, l’eau coule… Avec la chaleur, je tourne un peu de l’œil après une vingtaine de minutes. Je décide alors de me rafraichir le visage avec de l’eau froide.  Au robinet, une femme remplit ses seaux, je lui fais signe de m’excuser de l’interrompre et hop, je passe mes mains sous l’eau fraiche pour boire au dessus de son seau. QUE N’AVAIS-JE PAS FAIT ? La femme me jette un regard noir et déverse tout son seau à moitié plein sur le sol… Comme si le fait d’avoir passé mes mains au dessus l’avait envahi de bactéries.

Un peu vexée mais en meilleure forme, je me décide à quitter le lieu.

Ici, pas de douche froide à la sortie, on repart dans le vestiaire collectif pour se changer. Dans les grands miroirs, je constate que j’ai mal rincé mes cheveux et qu’il me reste de la pâte de ghassou… Tant pis, je ferai mieux la prochaine fois !

L’expérience hammam public m’a vraiment plu. Cette ambiance sans pudeur et l’idée de salle de bain collective m’enchante ! Et  puis, on se sent intégré aux coutumes locales. Le petit bonus : voir les enfants qui entrent entièrement dans les seaux avec juste leur petite frimousse mouillée qui dépasse.

La prochaine fois, je compte le faire entre amies. Maintenant que je sais comment ca fonctionne, je pourrais les guider entre les vapeurs ! Je leur édicterais quelques règles à suivre pour un hammam traditionnel réussi. Ca s’appellerait « Les 10 Commandements du Hammam » :

1- En culotte devant les autres, gêne il n’y aura pas

2- Pour marcher, des claquettes la prochaine fois, tu porteras

3- En trimbalant des seaux, des muscles tu te feras

4- Ton gant de gommage, tu n’oublieras pas

5- L’eau de ta voisine, tu ne toucheras pas

6- Le dos de ton amie, tu frotteras

7- La douche glaciale de la fin, tu éviteras

8- Le massage final à l’huile d’argan, on te conseillera

9- De la jolie fouta, tu ne te serviras pas

10- Du petit seau, l’usage, à la fin tu ne comprendras toujours pas

 

 

Mimi Cracra pour Vivre Essaouira, le 4 juin


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News