1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
Sur Google Sur Twitter Sur Facebook Sur votre MySpace Sur Digg.com

Abbassi, artiste peintre

Le 2013-07-18 14:00:17

Abdelaziz Abbassi L’artiste Abdelaziz ABBASSI expose régulièrement à Essaouira, au Maroc et à l’étranger. Il nous dévoile son parcours et son histoire dans ce Focus de Vivre Essaouira.






Focus : Abbassi, artiste peintre

Le Portrait d’Abdelaziz Abbassi

L’artiste peintre Abdelaziz ABBASSI est né au Maroc en 1957, plus précisément à Beni Mellal. Aujourd’hui, il vit et travaille à Marrakech. Il est artiste avant tout mais exerce en parallèle comme professeur en Section Arts Plastiques.

C’est en 1988 qu’il exposera ses premiers dessins à Fkih Ben Salah, petit ville du centre du Maroc, à la galerie de la bibliothèque municipale, à la galerie de la maison des jeunes Oum rabiaa, et à l'espace du café Tafilalt.
Ce sera le début de sa période pointilliste avec des œuvres réalisées à l’encre en noir et blanc.

Cette période est marquée par des activités culturelles intenses provoquées par la présence d’une pléiade d'écrivains, poètes fils de la ville ou d'autres villes  tels que : A.Najib, F.Aglaz, Karkouri, Diki, Laarbi Ait Ittou, M.Haddou, T.Hbid, Choukri Hbid, B.Bernaki, Mouttaki,Kafih,Fahi…

Apres la période pointilliste suit la période brune, le monochrome du brou de noix: de 1997 à 2000 toujours à Fkih ben Salah au Maroc.

Enfin à partir de 2002, Abbassi fait entrer les couleurs petit à petit dans son univers artistique avec la «période graphique» comme il la définit lui-même.
Cette période est liée à de nombreuses expositions à Marrakech, aux galeries de Bab Doukala, au Jacaranda, à l’Artes mundi, au Musée de Marrakech.... et surtout à Essaouira. 

A partir de 2003, il enchaine les expositions dans la cité des Alizés au Palazzo Desdemona, à la galerie Bab Sbaa, au riad Zahra.... Ces tableaux sont riches de couleurs et d'éléments graphiques tels que le trait, le point, la tache, l'écriture pour ne pas dire la calligraphie, le collage, le tressage et d'autres techniques.

Les œuvres d’Abbassi sont souvent de petits et moyens formats et les sujets ne sont que prétextes pour des détournements de sens et d'interprétations. 
Il utilise différents outils pour réaliser un travail de détournement et de prolongation d’une idée. Le pinceau, la plume de roseaux, le collage et le tressage vont permettre d’enrichir graphiquement ses œuvres.

Depuis 2002 et jusqu’à aujourd’hui c’est une belle aventure qui continue.
Abdelaziz ABBASSI expose régulièrement au Maroc et à l’étranger.

L’interview d’Abdelaziz Abbassi

Vivre Essaouira : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Abdelaziz Abbassi : Abdelaziz Abbassi, artiste-peintre et enseignant d'arts plastiques. Né à Beni Mellal au Maroc, en 1957 d'un père figuigui et d'une mère berbère. Marié et père de deux enfants, je vis et travaille à Marrakech.

Vivre Essaouira : Dans les grandes lignes quel est votre parcours professionnel?

Abdelaziz Abbassi : Dans mon parcours on peut facilement repérer trois étapes importantes : la période pointilliste, la période brune et la période où le graphisme et la couleur sont les principaux constituants de mes tableaux.

Vivre Essaouira : Qu'est ce qui vous a donné l'envie d'exercer ce métier?

Abdelaziz Abbassi : C'est cette possibilité de partir sans cesse en voyage, à l'aventure où on découvre d'autres possibilités de repartir pour redécouvrir et se découvrir soi- même. C’est ce plaisir de sentir dans les yeux des gens qu'on a réussi le voyage qui nous donne envie de recommencer et nous donne l'impression qu'on fait un métier à part.

C’est le métier le plus difficile au monde: faire de sa propre sensibilité, de son propre regard, de son expérience personnelle un sujet exposé aux yeux des autres alors que rien ne garantit qu'on sera compris ou accepté.
"Moi je vois les choses comme-ça" dit l'artiste. "On s'en fiche" diraient les autres, heureusement qu'il y en a qui ne s'en fichent pas et arrivent à détecter les pépites d'or qui scintillent dans les ombres de son âme, ceux-là ne sont pas des gens ordinaires, ils sont des artistes eux aussi.

C'est cet échange qui est formidable et c'est cela vous donne envie de récidiver.

Vivre Essaouira : Quels sont les trois étapes ou moments les plus importants ou les plus marquants dans votre carrière ou votre vie privée?

Abdelaziz Abbassi :

-La première étape: La rencontre de monsieur Dufourneau(enseignant d'éducation artistique à l'école des instituteurs à Béni Mellal (1977-1979) et de l'artiste peintre My Smail Bourquayba, qui m'ont ouvert les yeux sur le monde des arts plastiques alors que je n'ai que ma curiosité et ma soif d'apprendre.

-La deuxième étape (1987-2000) : La ville de Fkih ben salah où j'ai rencontré des gens aimables, simples et très cultivés, où j'ai exposé pour la première fois, où j'ai vendu mes premiers dessins, où je me suis marié et où j'ai rencontré Salma qui m'a acheté plus de 30 tableaux. C’était la ville qui m'a donné confiance en moi quoiqu'elle fût une simple et petite ville.

-La troisième étape : La rencontre de Giulio SIRI, qui a aimé mon travail, et la découverte du Palazzo Dedemona à Essaouira et la série d'expositions de 2003 jusqu'à nos jours. Chaque été de nouveaux tableaux, c’était un défi qui m'a permis d'avancer. A Essaouira toujours je ne peux pas oublier Xavier , Edith et l'artiste Harabida qui m'ont exposé dans leurs belles galeries à plusieurs occasions.

Vivre Essaouira : Depuis combien de temps venez-vous à Essaouira?

Abdelaziz Abbassi : Depuis dix ans, régulièrement, au mois d'Aout depuis 2003. J'ai pris l'habitude de séjourner à Essaouira, avec ma famille, pendant la période de mes expositions, ce qui fait que je suis toujours présent, toujours en contact direct avec les gens, les visiteurs de mes expositions.

Vivre Essaouira : quels sont vos meilleurs souvenirs à Essaouira ou liés à Essaouira?

Abdelaziz Abbassi : Je ne peux pas oublier le cortège et les défilés de troupes des jeunes gnaouis au festival du mois d’août ( festival des jeunes talents) qui passent devant l'horloge, venant de bab Doukala jusqu'à bab Laachour, le jour de l'inauguration des festivités. 

Difficile d'oublier aussi les dîners au Tangaro avec Giulio , Albert, et leurs amis, discutant d'Art sur fond de grincement d'une éolienne, caractéristique du lieu.

Difficile d'oublier les balades quotidiennes dans la médina, très tôt le matin, alors que tout le monde dormait et plein d'autres souvenirs…

Vivre Essaouira : Quel est votre lieu préféré à Essaouira?

Abdelaziz Abassi : Incontestablement le Palazzo Desdemona. 

Si on parle souvent de la magie des lieux, celui-là en a, de la magie, et du charme, sans doute dus à son histoire, à son emplacement, à son architecture ou peut être au gout et au  savoir-faire de son propriétaire, artiste lui aussi, qui a participé activement aux travaux de construction. 

Le lieu abrite souvent des expositions d’artistes d'Essaouira et d'ailleurs ce qui contribue à renforcer cette magie. Les gravures de Ruggero (artiste italien) sur les murs sont toujours là, et sont témoin de son passage alors qu'il nous a quitté il y a des années déjà.

Tout cela fait du Palazzo Desdemona un lieu de repos, de méditation et d'inspiration pour plusieurs artistes, écrivains et poètes en tout moment, surtout le soir quand la lumière est douce. 

On est là, seul, tranquille dans son coin, regardant passer les gens à travers les portes vertes vitrées, parfois serrant entre ses mains une tasse de café, écoutant souffler le Chergui.

Les amateurs de ce lieu n'ont rien à craindre parce qu'il est entre de bonnes mains, ses nouveaux gérants lui ont donné un nouveau "look" et une autre vie.

Vivre Essaouira : Que conseillez-vous à quelqu'un qui vient visiter Essaouira?

Abdelaziz Abbassi : Qu'il ya des coins qu'il faut dénicher soi-même et pour y arriver il faut prendre le temps de découvrir les galeries et les ateliers des artistes et des artisans. Le vieux quartier regorge d'Histoire, et son intimité inspire nostalgie, poésie et respect. Ce n'est pas spécialement pour la plage qu'on vient à Essaouira, pour le vent peut être si on sait écouter le vent. 

Les gens sont particulièrement sympas et avec un peu de délicatesse et un peu de bonne foi on peut gagner facilement leur amitié.

Vivre Essaouira : Un message à faire passer à tous ceux qui vont vous lire?

Abdelaziz Abbassi : Je ne veux pas donner de leçons aux gens mais je tiens à leur rappeler que la vie est trop courte pour la gaspiller dans les futilités et qu'il ne faut pas perdre le sens de l'émerveillement qu'il faut cultiver régulièrement, sans relâche et qu'il faut que notre philosophie dans la vie soit basée sur la notion du Partage. C’est la seule chose qui donne sens à notre vie.

Interview réalisée par Delphine pour Vivre Essaouira

Expositions individuelles

1988 - La Bibliothèque municipale (Fkih Ben Salh)1991 - Siège U.G.T (Fkih Ben Salh)

1994 - La maison des jeunes (Souk Sebt)

2000 - Galerie Ahmed CHERKAOUI (Boujaâd)

         - Café Tafilalet (Fkih Ben Salh)

2001 - Café Tafilalet (Fkih Ben Salh)

2002 - Ensemble artisanal (Beni Mellal)

         - Café Tafilalet (Fkih Ben Salh)

         - Galerie Bab Doukkala (Marrakech)

         - Ecole HEEC (Marrakech)

         - Faculté des lettres (Beni Mellal) 

2003 - Délégation du tourisme (Marrakech)

         - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2003 - Musée de Marrakech (Marrakech)

         - Galerie Bab Sbaa (Essaouira)

2004 - Galerie le Jaccaranda (Marrakech)

2004 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2005 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2006 - Galerie «Comme Cochons» (Paris 12ème)

2006 - Palazzo Desdemona (Essaouira) 

2006 - Galerie Le Jaccaranda (Marrakech)

2006 - Musée de Marrakech (Marrakech)

2007 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2008 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2008 - Bibliothèque Municipale (Aït Ourir)

2009 - Artes Mundi (Marrakech)

2009 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

2011 - Palazzo Desdemona (Essaouira)

Expositions collectives

1992 - La Bibliothèque municipale - Fkih Ben Salh

1993 - Club de culture - Beni Mellal

1994 - La Bibliothèque municipale - Fkih Ben Salh 

1995 - Festival National du Théâtre - Meknes

1996 - 1ère Rencontre Régionale des Arts Plastiques - Taza

1997 - Rencontre des Arts Plastiques -Taza 

         - Bibliothèque municipale - Fkih Ben Salh

2001 - Club ORMVAT et maison  des jeunes - Fkih Ben Salh

2003 - La 5ème Rencontre Estivale des Arts Plastiques - Agadir

2005 - La Galerie l’Article - Paris 3ème 

2006 - La Galerie Art'Place – Lille

2013 - 7éme congrès mondial de l'éducation à l'environnement  Marrakech  

Activités Artistiques

Depuis 1987,  plusieurs Expositions artistiques ont étés organisées dans plusieurs villes du Maroc et à l’étranger. Abdelaziz ABBASSI a également réalisé de nombreuses couvertures de livres, affiches et diaporamas. 

De plus, il a illustré des Contes tels que : Le Chat Pirate avec Dominique et Miloud Nouiga. 

Des contes populaires avec l'atelier des contes à la faculté Cadi Ayyad de Beni Mellal.

Activités Associatives

Abdelaziz ABBASSI est également présent auprès des jeunes dans des ateliers de peinture et propose des Activités artistiques dans des villages dans le haut Atlas. 

Abdelaziz Abbassi

E-mail:abdelazizabbassi@gmail.com 

GSM : +212 (0)6 68 93 92 15 

Par Andréa pour Vivre Essaouira le 17/07/2013


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News