1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Le Barrage Zerrar

Le 2013-06-10 13:30:55

Barrage Zerrar Pour faire face aux inondations et sécuriser l’or bleu, le barrage Zerrar édifié par la SGTM répond aux enjeux écologiques et économiques de la région d’Essaouira.







Le barrage Zerrar

Situé à 30 km au sud-est d’Essaouira près de l’Oued Ksob, la construction du barrage Zerrar devrait être terminée fin juin 2013.

Le Barrage Zerrar, qui tient son nom du village qui lui est proche, est « pratiquement la seule zone dans toute la région où il y a possibilité d’aménager un grand barrage », explique El Moustapha Chihani, directeur du pôle aménagements hydroélectriques et hydro-agricole du cabinet d’études CID.

Avec ses 74 mètres de hauteur et ses 67 millions de m3, l’édifice fait partie des «grands barrages» qui, de par son ampleur, est une consécration auprès de ces pairs.

 

Les enjeux

Construit par la SGTM (Société générale des travaux du Maroc), le barrage répond à des enjeux aussi bien écologiques qu’économiques :

-    ravitaillement en eau potable de la région d’Essaouira
-    permettre de répondre aux besoins d’ici 2030, à savoir, 12 millions m3 rien que pour l’irrigation du périmètre de Ksob-Iguezoullen
-    agir en complémentarité avec la nappe de Kourimat-Meskala
-    lutter contre l’intrusion des eaux

 

La construction

Plusieurs reconnaissances ont étés entamées depuis les années 1970 avant de pouvoir construire cet imposant barrage.

Essaouira étant une ville à la merci des inondations, la crue maximale a été observée en novembre 2005 où le débit de 2.600 m3/s a été atteint. Avec le barrage Zerrar, la ville d’Essaouira est protégée contre les crues centennales.

Durant les inondations de décembre 2009, la route nationale entre Essaouira et Agadir a été coupée pendant 48h. Le maître d’ouvrage a donc opté pour rendre le barrage surélevable, ce qui engendrerait un coût supplémentaire qui avoisine les 10% du budget initial.

 

Une équipe élitiste

Omar Jaouad El Ouafi, un des jeunes ingénieurs de la (SGTM) qui en est à son 5ème chantier, est le lauréat de l’Ecole Mohammadia des ingénieurs (1999). En tant que directeur des travaux, il a su gérer les importantes opérations avec le maître d’ouvrage désigné par le ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement.

Le département de l’Eau désigne ainsi un chef d’aménagement qui supervise le déroulement des travaux qui est Jilali Eddouma.

Au plus haut de la pyramide, on retrouve le directeur des aménagements hydrauliques, Khalid El Ghomri. C’est à lui que tous les superviseurs rendent des comptes.

 

Par Andréa pour Vvre Essaouira le 10/06/2013


 

Sondage

Votre première impression sur Vivre Essaouira?


Essaouira

Retrouvez toutes les informations utiles pour vos vacances et vos séjours à Essaouira Mogador sur Vivre Essaouira, le premier Guide du tourisme d'Essaouira. Vivre Essaouira est votre média d’information sur la ville d’Essaouira Mogador et sa région. C’est également un véritable guide du tourisme à Essaouira et sa région puisqu’il regroupe à la fois des informations de qualité publiées quotidiennement (culture, tourisme, vie quotidienne, sport, etc.) et une sélection des bonnes adresses à Essaouira Mogador.


Inscription Newsletter

Form Object

News